Le mot du maire

Il est temps pour Saint-Benoît de repartir de l'avant. Il est temps que la capitale de l'Est retrouve son dynamisme, son énergie. Il est temps de rendre à notre ville son essor économique, et par là-même, de générer à nouveau de l'emploi pour notre jeunesse. De ranimer notre centre-ville. Ce développement doit profiter à toutes nos familles. Pour un développement solidaire !

Mais avant de retrouver le chemin du progrès social et économique, nous devrons relever un premier défi important : redresser les comptes d'une commune en situation de banqueroute financière. C'est malheureusement le premier des objectifs : préserver les services publics auxquels notre population a droit. Dans le même esprit, nous avons déjà commencé à lutter contre les " preneurs d'otage ". Je parle de ceux qui crient le plus fort, de ceux qui faisaient régner la peur dans les services communaux et dans les rues de la ville. Ceux-là apprendront très vite que la population de Saint-Benoît, désormais, doit être respectée. C'est le sens que je donnerai à notre mandat.

Nous avons devant nous une tâche immense : rattraper les retards structurels et remettre la commune en ordre de marche, pour le bien des Bénédictines et des Bénédictins. C'est ensemble que nous redonnerons un avenir à Saint-Benoît.