Les grands projets

Rénovation urbaine : Labourdonnais-Beaufonds

OPERATION EN COURS PREVUE POUR 2025

Après le quartier de Bras-Fusil (entre 2004 et 2014), la Commune de Saint-Benoît a sollicité auprès de l’Etat un nouveau conventionnement sur son Programme National de Renouvellement Urbain. Le projet concerne 12 000 habitants - soit près d’un tiers de la population de la Ville - répartis sur les 154 ha des quartiers Labourdonnais-Beaufonds, appelés aussi Rive droite.

Le choix de ce périmètre s’est imposé au regard de l’importance des copropriétés dégradées, des conditions socio-économiques faibles, et la nécessité de conforter un tissu économique et commercial en mutation sur ce secteur.
Avec 7 000 habitants et un taux de chômage avoisinant les 57% à Beaufonds, le secteur de la Rive droite est l’un des quartiers les plus précaires de l’île. Les diagnostics réalisés en 2015 par un bureau d’études ont notamment révélé l’importance du parc social (60%) et sa vétusté : 30% du parc résidentiel a plus de 30 ans.

Le NPNRU constitue donc une réelle opportunité d’améliorer le cadre de vie des habitants de ces quartiers et de revaloriser l’image et l’attractivité du centre-ville de Saint Benoît.

Le projet, étalé sur une quinzaine d’années (2015-2025), vise à améliorer le fonctionnement urbain, et à offrir un environnement de qualité aux habitants des quartiers concernés. Un certain nombre d’objectifs incontournables sont à atteindre dans le cadre de ce projet notamment : la réalisation d’aménagements urbains de qualité, le renforcement de l’ouverture  du quartier sur son environnement, la prise en compte de l’habitant et de ses usages.

Ces objectifs se traduiront par des travaux permettant d’améliorer le cadre de vie des habitants, par la création de nouveaux équipements publics, la réhabilitation de logements, le réaménagement des espaces publics

Les axes prioritaires :

  • Ouvrir le quartier sur son environnement en procédant à son désenclavement urbain et en le reliant à la  ville
  • Rééquilibrer la structure de l’habitat par l’introduction d’une mixité du type de logements, la réduction des   poches de fortes densité et le développement des opérations à taille humaine.
  • Réorganiser les lieux  publics et le  stationnement ainsi que le stationnement afin de trouver un fonctionnement apaisé et ordonné.
  • Dynamiser la présence de services publics et du tissu associatif et des commerces afin d’accompagner la revalorisation de l’image, l’attractivité, du quartier et sa qualité de vie.
  • Placer le projet social au cœur du projet de quartier et participer à la réduction des difficultés et à la restauration du lien social.
  • Augmenter la qualité et la cohérence des services de gestion urbaine de proximité.


Les actions prévues :

  • Mise en réseau les quartiers et désenclaver la rive droite (création d’une boucle paysagère piétonne et cyclable, d’une passerelle au-dessus du pont de la Rivière des Marsouins, …)
  • Création d’une centralité
  • Rénovation du parc urbain (îlot Baobab, groupe Labourdonnais, cité Amiral Bouvet, Joseph Hubert, Fragrance, Europe, Atalante…) et diversifier l’offre de logements (création de 500 logements neufs…)
  • Valorisation des équipements (écoles, Dojo, Théâtre les Bambous, aire de jeux Trégor…) et commerces de proximité
  • Développement de l’activité économique et création d’emploi
  • Amélioration de l’offre de transport (TCSP…)
  • Réaménagement des espaces publics en favorisant les espaces verts
  • Valorisation des équipements culturels et de loisirs (Ludopark, complexe sportif, cité scolaire, Théâtre de Bambous…)
  • Développement de l’activité touristique en s’appuyant sur des sites leviers tels que : la rivière des Marsouins, le sentier littoral, les champs de cannes…
  • Création d’espaces de proximité

L’habitant au cœur du renouvellement urbain

Au travers des conseils citoyens qui sont des instances de concertation, les habitants devront être associés aux réflexions menées dans le cadre du NPNRU. En effet les conseils citoyens créeront un espace de propositions et d’initiatives à partir des besoins des habitants.

Ils rendront  possible une réflexion collective sur les problématiques et ressources du territoire et aideront à rechercher collectivement les moyens permettant d’améliorer la situation du quartier et de ses habitants.

Chaque conseil citoyen comprend deux catégories de membres : d’une part, des habitants du quartier concerné et d’autre part, des représentants d’associations et acteurs locaux. Selon leur volonté et sur la base de l’accord qu’ils devront trouver, seront définies localement les modalités d’organisation et le nombre de personnes tirées au sort. Des membres des conseils citoyens pourront siéger aux comités de pilotage du NPNRU.

La Maison de projet

La mise en place d’une maison de projet est destinée à améliorer l’information et l’expertise des habitants, afin de permettre leur association effective aux opérations conduites sur leur quartier.
Les projets relatifs au NPNRU pourront être consultés par les habitants à l’intérieur de celle-ci.

OPERATION EN COURS PREVUE POUR 2025 Après le quartier de Bras-Fusil (entre 2004 et 2014), la Commune de Saint-Benoît a sollicité auprès de l’Etat un nouveau conventionnement sur son Programme National de Renouvellement Urbain. Le projet concerne 12 000 habit...

PAQ de Bras Canot

OPERATION EN COURS PREVUE DEBUT 2020 - Le projet global de Bras Canot vise à structurer et densifier le quartier par des opérations d’équipements publics et de logements en prenant en compte les futurs projets communaux. Ce projet d’importance a été mis en œuvre en deux tranches entre 2006 et 2014.

Les travaux de la 1ère tranche se sont déroulés entre 2010 et 2011 et ont permis :

  • l’aménagement du chemin Prévoisy depuis le CD 54  jusqu’au droit de l’opération SEMAC au niveau de la Ravine Bras Castor.
  • la viabilisation du terrain d’assiette propriété de la SEMAC en vue de la réalisation du programme de logements correspondant
  • l’aménagement prévu sur le CD 54 dans le cadre du raccordement des EU.

La tranche 1 de l’opération d’aménagement a permis la réalisation de 76 logements décomposés de la manière suivante : 49 LLTS en collectif, 6 lots libres et 18 LES.

Les travaux de la 2ème tranche se sont déroulés sur l’exercice 2014 et ont permis :

  • l’aménagement du chemin Prévoisy et Bras Madeleine depuis l’opération SEMAC jusqu’au droit de l’opération SIDR.

La viabilisation de ce tronçon du Chemin Prévoisy et d’une partie du Chemin Bras Madeleine et le renforcement des réseaux a permis le développement d’une opération immobilière de plus de 150 logements dirigée par la SIDR.  

Le coût global prévisionnel de l’opération est de 5 250 000 € HT, financé en grande partie par des subventions de la DEAL et la région ainsi que la participation de la commune de Saint Benoît.

Au final ce sont près de 250 logements qui ont été construits. Les travaux d’aménagements ont permis d’améliorer considérablement la viabilisation du secteur. 

OPERATION EN COURS PREVUE DEBUT 2020 - Le projet global de Bras Canot vise à structurer et densifier le quartier par des opérations d’équipements publics et de logements en prenant en compte les futurs projets communaux. Ce projet d’importance a été mis...

RHI de l'Abondance

OPERATION EN COURS PREVUE POUR DEBUT 2020

La commune de Saint-Benoît, en concertation avec les services de l'État, a engagé une opération de Résorption de l'Habitat Insalubre (RHI) et précaire sur le quartier de l'Abondance. En 2012, celle-ci a confié à la SPL Est Réunion Développement une concession d’aménagement dénommée « RHI Abondance » en vue de la réalisation des études opérationnelles, des travaux d’aménagement et du suivi de la résorption de l’insalubrité du quartier, accompagnée des relogements nécessaires.

Les objectifs de l'opération sont :

  • d’éradiquer l'habitat précaire et insalubre : recherche de solutions en vue de la résorption de l’insalubrité sur quatre secteurs d’intervention (la Convenance, l’Olympe, l’Abondance et les Jacques),
  • de reloger l'ensemble des familles concernées par l'opération (76 familles identifiées) et repérées lors de l'enquête sociale, grâce à l’aménagement de deux sites de relogement sur le secteur de l’Abondance (site Vidot et Z’irondelles)
  • de prioriser le relogement des familles occupant un logement très insalubre ;
  • de mener à bien le projet d'aménagement urbain validé ;
  • de permettre la réalisation du programme de construction et d'amélioration de l'habitat.

PROGRAMME DES AMENAGEMENTS ET DES CONSTRUCTIONS
 
Deux sites à viabiliser et aménager ont été identifiés afin de couvrir les besoins en relogement des familles du secteur, en locatif et en accession sociale :

Site 1 - Lotissement « Vidot » :

Ce lotissement est constitué uniquement de logements individuels correspondant à l’environnement rural du site et au type d’habitat présent sur le bourg. Il comportera 11 LES, 5 logements locatifs sociaux en maisons de ville et 3 lots constructibles « libres » (à commercialiser par la SPL ERD). Une voie en boucle sera aménagée afin de desservir ces logements individuels nouvellement créés.

Site 2 – Site « Z’irondelles » :

Un programme de 19 logements locatifs sociaux a été réalisé sur le site « Z’irondelles », le long de la route départementale et organisé autour d’une voie de desserte connectée aux voies existantes (chemin des Hirondelles et CD53), assurant ainsi une continuité d’espace public et un désenclavement d’une partie du bourg de l’Abondance. Il est constitué de 7 maisons de ville (en bande) et un petit collectif de faible hauteur (deux niveaux, y compris le RDC).  

Début des travaux en 2018.

OPERATION EN COURS PREVUE POUR DEBUT 2020 La commune de Saint-Benoît, en concertation avec les services de l'État, a engagé une opération de Résorption de l'Habitat Insalubre (RHI) et précaire sur le quartier de l'Abondance. En 2012, celle-ci a...

ZAC Madeleine

OPERATION EN COURS PREVUE POUR 2024

La SEMAC mène, par le biais d’une Concession d’Aménagement contractée avec la commune de Saint-Benoît depuis 2002, la réalisation de l’opération d’aménagement ZAC Madeleine.

La ZAC Madeleine couvre un périmètre d’environ 30 hectares situé au Sud du centre-ville de la commune de Saint-Benoît, dans le prolongement de l’ « ancien » quartier de Bras Fusil.

Elle est délimitée par :

- au sud par la Route Nationale 3,

- au nord par la Ravine Bras-Canot

- à l’ouest par l’intercepteur d’eaux pluviales livré en 2001 pour protéger le secteur de Bras-Fusil des inondations

- à l’Est par l’ancien quartier existant de Bras-Fusil, aujourd’hui totalement rénové dans le cadre de l’opération ANRU « Bras-Fusil, mieux vivre ensemble ».

Objectifs de la ZAC

La vocation générale de l’opération est de promouvoir un « morceau de ville » sous-tendu par plusieurs objectifs :

  • Répondre aux besoins en équipements du quartier, de la ville, voire de la micro-région Est, notamment par l’accueil :

- Du Pôle Sanitaire de l’Est (appelé également GHER);

- D’un Etablissement Public de Santé Mentale de la Réunion ;

- Du Collège Guy Mocquet ;

- D’un parc paysager ;

- Terrain de football.

  • Répondre aux besoins en logements : 815 logements prévus, dont 70% de logements sociaux. A fin 2015, plus des deux tiers des logements prévus seront livrés (environ 540 logements). La viabilisation de 29 parcelles individuelles est en cours d’achèvement et leur commercialisation a déjà bien avancée.
  • Participer au développement du quartier de Bras-Fusil, en parallèle aux actions menées sur le quartier existant dans le cadre de l’ANRU - « Bras-Fusil mieux vivre ensemble » en reliant la « ville basse » de Saint-Benoît à ses extensions amont.

PRESENTATION DU PARC PAYSAGER DE LA ZAC MADELEINE

Emplacement et projet de Parc Urbain :

Le Parc paysager de la ZAC Madeleine correspond au premier secteur de réalisation du projet de Parc Urbain de la Commune de Saint-Benoît, qui s’étendra à terme jusqu’à Bras Canot, de l’autre côté de l’intercepteur des eaux pluviales de Bras-Fusil et de la ravine Bras Canot. 

Ce projet de parc urbain s’insère donc au cœur de plusieurs opérations d’envergure pour la commune de Saint Benoît, dont le Programme d’Aménagement de Quartier de Bras-Canot et la ZAC Madeleine.

Enjeux du parc paysager de la ZAC Madeleine :

Le parc paysager de la ZAC Madeleine offrira un grand espace qualitatif et ludique:

Pour les nouveaux habitants de la ZAC (près de 480 logements livrés à ce jour)
Pour l’ensemble de la population résidant dans le secteur de Bras Fusil, et notamment les riverains du  « vieux quartier » situé à proximité - et qui a fait l’objet de l’opération de renouvellement urbain financé par l’ANRU.

Ce cœur paysager permettra d’améliorer le cadre de vie d’un secteur très urbanisé.

Véritable espace de respiration, ce parc a été conçu afin de renforcer une meilleure appropriation du quartier par ses habitants en renforçant la cohésion sociale et l’esprit participatif.

Par ailleurs, l’élargissement de l’ouvrage de franchissement de la ravine Bras-Canot prévu dans le cadre de l’opération d’aménagement permettra aux habitants du quartier de Bras Canot de pouvoir également profiter plus facilement du parc paysager.

Outil fédérateur de la ville inter-quartiers en terme de cohésion et de rassemblement social mais aussi en terme de paysage, le parc paysager de la ZAC Madeleine assure une vocation exemplaire au sein de la commune de Saint Benoît au cœur de quartiers qui sont identifiés comme «  à densifier » selon le SAR.

Caractéristiques du parc paysager de la ZAC Madeleine :

Le parc paysager s’étend sur une surface d’environ 1,5 hectare et se situe à l’extrémité de la rue des Hortensias.

Les vocations du parc sont les suivantes :

  • Tisser un lien fort entre Ville et Nature, entre quartier urbain et  parc paysager en identifiant un axe perspective majeur et repérable
  • Créer un « paysage de nature » en intégrant la contrainte hydraulique comme un atout naturel en aménageant des rivières sèches traversées par des passerelles piétonnes.
  • Définir une esplanade de 2500m² environ qui dessine le plateau vert du parc en y associant des gradins végétalisés intégrés dans la topographie des lieux et surplombant cet esplanade multi scénique (sport, manifestations culturelles diverses…)
  • Aménager des alcôves végétales qui favorisent la rencontre et la cohésion sociale (espaces «  à palabres » ombragés, espaces de pique-nique équipés de corbeilles de propreté….)
  • Offrir une aire de jeux pour une tranche d’âge étendue (4-16ans) en proposant à la fois des jeux à ressorts simples, doubles mais aussi des structures multi-activités et une structure de grimpe,
  • Disposer d’un parcours de santé avec 6 stations agrès complémentaires et organisés autour d’une boucle dans le parc (ces dernières sont composées de planches bancs abdo double, barre de traction, saut de haies, barres parallèles, échelle horizontale…)
  • Proposer une aire de fitness de 5 stations sportives (2 stations elliptiques, un rameur, une station dorsaux double et une station flexion extension)
  • Aménager un réseau d’allées de promenades ombragées qui tissent des liens avec chaque espace différencié défini ci-dessus
  • Proposer un éclairage le long de l’allée principale et assurer un balisage le long du parcours de santé
  • Intégrer un bâtiment composé de deux sanitaires et d’un local d’entretien.

Le parc sera accessible par deux entrées : l’accès principal se fera depuis le nouveau rond-point à créer au croisement de la rue des Hortensias et de la rue Amode Mogalia. Un second accès uniquement piétonnier sera possible depuis le prolongement de la rue des Hortensias qui sera réalisé courant 2016.

Des stationnements seront réalisés le long de la rue des Hortensias (environ 25 places, dont deux accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite).

Projet pédagogique :

La Commune de Saint-Benoît a souhaité associer à ce projet l’école élémentaire de Bras-Fusil, en partenariat et lien étroit avec la maîtrise d’œuvre Paysage de ce projet. En effet, les élèves pourront étudier au préalable la palette végétale qui a été choisie pour le parti paysager du parc et qui privilégie les essences endémiques et indigènes. Ils pourront également être associés à une visite de pépinière avec la paysagiste, voire même participer à la phase de plantation, sur une zone qui leur sera dédiée à l’entrée du parc.

Financement :

Montant des travaux : 1,2 M€ (Hors Taxes)
Part FRAFU Etat : 0,86 M€
Part Commune Saint-Benoît : 0,34M€ (Hors Taxes)

Une demande de subvention complémentaire est en cours d’instruction par la CIREST et la Région dans le cadre du nouveau programme d’investissements FEDER 2014-2020.

Planning :

Démarrage des travaux : début 2016
Livraison du parc paysager : fin 2016

OPERATION EN COURS PREVUE POUR 2024 La SEMAC mène, par le biais d’une Concession d’Aménagement contractée avec la commune de Saint-Benoît depuis 2002, la réalisation de l’opération d’aménagement ZAC Madeleine. La ZAC Madel...

ZAC Cardinal à Bourbier-les-Hauts

OPERATION TERMINEE EN 2017 - PRESENTATION DE L'OPERATION

L’objectif de l’opération est d’assurer une greffe urbaine et paysagère adaptée au contexte très paysager avec une urbanisation peu dense du bourg.

L’opération apporte une réelle densification par rapport au quartier existant très peu dense.

Le recul par rapport à la route départementale facilite l’intégration en évitant la création d’un front urbain trop rigide le long de cette voie touristique, maintenant le cœur du bourg en retrait , le long du chemin Bellier.

L’insertion dans le quartier existant passe aussi par le réseau viaire qui s’ouvre largement sur celui-ci, en se branchant à la fois sur le chemin Bellier et sur le chemin Jean Robert.

Le schéma ainsi défini participe à la fluidité du trafic, à une diversification des itinéraires, tant pour les nouveaux arrivant que pour les habitants anciens du quartier.

PROGRAMME INITIAL

Le programme prévisionnel initial de l’opération prévoyait la réalisation des Voiries et Réseaux Divers et Espaces communs pour les éléments de programme suivants :

- Ecole et plateau vert sur une surface de 9 000m2

- Commerces et services de proximité sur une surface de 750m2

- 83 lots pour habitat individuel d’une surface moyenne de 420m2

- 40 lots pour maisons de villes en double mitoyenneté

- 75 logements collectifs

- 1 ilot d’habitat d’une dizaine de logements

En plus des éléments de programme ci-dessus, l’opération prévoyait :

- la création d’un réseau d’Eaux Usées raccordant la ZAC au réseau collectif situé à Bourbier les rails

- la réfection du chemin Bellier jusqu’à l’entrée de la ZAC (réalisation d’un tapis d’enrobés)

PROGRAMME REALISE

Le programme réalisé se décline comme suit :

Réalisation des Voiries et Réseaux Divers et Espaces communs pour les éléments de programme suivants :

- Collège et plateau sportif sur une surface de 10 000m2

- 6 lots pour locaux commerciaux, bureaux, services de proximité intégrant un logement pour une capacité totale de 3000m2 de surface de plancher

- 84 lots pour habitat individuel d’une surface moyenne de 410m2

- 38 lots pour maisons de villes en double mitoyenneté

- 64 logements collectifs sociaux répartis sur 2 opérations (« Nadir » SEMAC et « Boussole » SODIAC)

- 11 petits lots pour habitat individuel

En plus des éléments de programme ci-dessus, ont été réalisés :

- Un réseau d’Eaux Usées raccordant la ZAC au réseau collectif situé à Bourbier les rails

- La réfection du chemin Bellier jusqu’à l’entrée de la ZAC (réalisation d’un tapis d’enrobés)

OPERATION TERMINEE EN 2017 - PRESENTATION DE L'OPERATION L’objectif de l’opération est d’assurer une greffe urbaine et paysagère adaptée au contexte très paysager avec une urbanisation peu dense du bourg. L’opération apporte u...

ZAC entrée de Ville de Sainte-Anne

OPERATION TERMINEE EN 2017 - PRESENTATION GENERALE 

La SIDR est une SEM, dont le capital est détenu en majorité par l’Etat.

La SIDR a pour mission :

- d’assurer la coordination générale du projet,
- de poursuivre les études nécessaires au bon déroulement de l’opération,
- d’acquérir à l’amiable ou par voie d’expropriation les terrains nécessaires à la réalisation des aménagements,
- de gérer ces biens acquis ou à acquérir,
- de réaliser les équipements d’infrastructures tels que définis,
- de proposer à l’approbation de la collectivité toute modification de programme qui s’avérerait opportune,
- de tenir à jour les documents comptables et de trésorerie,
- d’assurer la commercialisation des terrains viabilisés,
- d’assurer la communication autour du projet

Le Traité de Concession d'Aménagement, fondée sur des études préalables, a pour objet l’aménagement d’une extension urbaine du bourg de Sainte-Anne.

Il concerne une surface totale de l’opération de 12ha environ constitué, à l’origine, majoritairement de champ de cannes ou de friches végétales dont un tiers au nord était des propriétés de la SIDR.

Le groupement de maitrise d’œuvre retenu par la SIDR pour la construction de ce quartier est Duteilh-Perrau Urbaniste et Environnement associé à SOCETEM (BET VRD) et REUNIR (BET élect.).

ORIENTATIONS DU PROJET

Les orientations pour l’aménagement de ce secteur, qui ont été choisies en collaboration entre la Commune et la SIDR, sont :

- un quartier mixte (+ de 300 logements libres et aidés, collectifs et individuels, locatifs et accessions… et des équipements : crèche, gendarmerie, lycée…),
- un quartier à vivre : espaces de convivialités, aire de jeux, zones naturelles…
- le respect de l’environnement (matériaux pérennes, réduction au minimum des surfaces perméables, obligations des constructeurs à tendre vers bâtiments « vertueuses » via le CCCT…)
- l’intégration paysagère (respect du voisinage et de l’Eglise classée au MH) et traitement des franges urbaines, lisière des champs cultivés, raccordement aux quartiers existants…

Les travaux ont été achevés fin 2017.

OPERATION TERMINEE EN 2017 - PRESENTATION GENERALE  La SIDR est une SEM, dont le capital est détenu en majorité par l’Etat. La SIDR a pour mission : - d’assurer la coordination générale du projet, - de poursuivre les études nécessa...

ZAC Isis

OPERATION TERMINEE EN 2017

Historique :

La ZAC ISIS est une opération d’aménagement initiée à la fin des années 90. Officiellement créée le 9 janvier 1999. Le dossier de réalisation, qui détermine le programme d’aménagement (équipements, logements, travaux…), a été adopté le 17 décembre de la même année.

La SEMAC a piloté depuis le début cette opération, en tant que concessionnaire, pour le compte de la mairie de Saint-Benoit.

Les objectifs de la ZAC

Une volonté politique de :

- satisfaire aux besoins en équipements de superstructures importantes pour la ville, intéressant au-delà du quartier même, l’ensemble de la commune et la micro région « Est » ;
- favoriser l’installation d’un équipement commercial ;
- restructurer le quartier ;
- liaisonner le quartier Bras-Fusil avec la ville.

Le programme d’aménagements :

Le site est organisé en plusieurs zones :

- Des zones d’habitat : une zone ZA d’habitat collectif et une zone ZD d’habitat individuel ou mixte.
- Une zone commerciale  (ZC) destinée à recevoir les activités de commerces et de services. Un sous zonage (ZCs) désigne les surfaces de stationnements
- Une zone d’équipements : la zone ZE créée correspond à la programmation d’un lycée et du Conservatoire National de Région.

Le programme des constructions - état d’avancement :

A fin 2010, l’ensemble des travaux de viabilisation ont été réalisés, de même que l’aménagement du cheminement piéton vers l’école. Concernant le programme des constructions, à l’exception du centre commercial, la totalité du programme (logements, équipements publics et tertiaires) a été mis en œuvre.

Logements :

- ISIS (SEMAC) : 54 LLS livrés en décembre 2004
2 locaux de proximité
- OSIRIS (SIDR) : 60 LLTS livrés en octobre 2006

Equipements publics : 

- Conservatoire Nationale de Région ouvert en 2006
- Lycée de Bras-Fusil ouvert en septembre 2001

Equipements commerciaux :

- Un pôle tertiaire
- Un centre commercial
- Un espace de restauration

A noter que le projet de centre commercial n’a pas abouti. La dernière cession restante à réaliser concernait l’assiette foncière prévue pour le centre commercial ; un compromis de vente avait été signé avec un promoteur en 2010, celui-ci avait obtenu une Autorisation d’Exploiter par la CDAC, avec obtention d’un PC en 2011.  Cependant, le promoteur s’est rétracté du projet en 2012. 

OPERATION TERMINEE EN 2017 Historique : La ZAC ISIS est une opération d’aménagement initiée à la fin des années 90. Officiellement créée le 9 janvier 1999. Le dossier de réalisation, qui détermine le programme d’am...

Revitalisation de Cambourg

Et aussi...

NPNRU : les élèves de Girofles revisitent leur quartier

NPNRU : les élèves de Girofles revisitent leur quartier

Publié le 9 janvier 2018

NPNRU : les élèves de Girofles revisitent leur quartier